Choisir un boitier reflex

De manière générale, le choix d'un boitier reflex constitue un investissement et une (mûre) reflexion étant donné le prix d'achat. Que ce soit pour un achat ou de la location ponctuelle, voici quelques conseils sur les points importants à regarder afin de trouver le boitier qui vous convient.

 

La prise en main :

D'une marque à l'autre, on retrouve globalement les mêmes fonctionnalités dans l'entrée, le milieu et le haut de gamme. Ce qui va changer fondamentalement d’un modèle à l’autre est l’ergonomie. Vous devez être à l’aise lorsque vous avez l’appareil en main et le positionnement des boutons doit vous paraître logique. Nous avons par exemple dans notre catalogue le Canon 650D, le Nikon D600 et le Nikon D300s. Hormis le fait que ces appareils ne soient pas dans la même gamme de prix à l'achat, les 2 premiers restent dans la catégorie grand public mais s'utilisent de manière très différente. Chaque constructeur a une logique particulière et vous devez trouver celle qui vous convient le mieux.

A l'utilisation, il faut que vous puissiez régler rapidement votre appareil si besoin et ne pas rater le bon moment pour la prise d'image.

 

L’écran orientable :

Très à la mode, il permet de faire des prises de vue originales et de se prendre facilement en photo.  Sachez que les appareils haut de gamme en sont systématiquement dépourvus en raison de leur construction renforcée et tropicalisée qui n'est pas compatible avec ce type d'écran.

 

La résolution :

C’est un critère à prendre en compte, surtout pour la limiter ! En effet, 10Mpix sont amplement suffisants pour tirer ses photos en A3 ! Au-delà, la taille de vos photos ne fera que peser plus lourd sur votre disque dur. Une haute résolution peut néanmoins être utile si vous recadrez régulièrement vos photos.

 

Les fonctionnalités :

Si possible, parcourez le manuel utilisateur de l'appareil que vous convoitez. Ces manuels sont facilement trouvables sur internet au format pdf. Une simple lecture en diagonale devrait vous suffire pour savoir si vous êtes le type de public visé par cet appareil, et s'il semble disposer de toutes les fonctionnalités dont vous avez ou aurez besoin.
 

Parmi les éléments importants à regarder, on peut citer :

  • Le nombre de collimateurs. Il va vous permettre de choisir précisément l’endroit où doit se faire la mise au point sur la photo, comme sur les portraits où on cherche généralement à faire la mise au point sur les yeux. C’est également un aspect important pour la composition.
     
  • La qualité de la montée en iso. Elle permet de prendre des photos dans des conditions d’éclairages difficiles comme en intérieur ou de nuit. Plus la montée en iso sera bonne, moins le grain sera visible. Des logiciels comme Photoshop ou DXO Optics Pro permettent de corriger en partie des images "ratées" mais il y a des limites à tout !
     
  • La taille du viseur. Sur un viseur 100%, votre photo correspond exactement à ce que vous voyez dans le viseur. Les appareils grand public disposent généralement d’un viseur compris en 95 et 98%. Cela signifie que votre photo sera un tout petit peu plus grande que ce que vous avez cadré au viseur qui ne voit que 9x% de la scène.
     
  • La durée de la batterie, sachant qu’une 2e batterie n’est jamais de trop. Vérifiez le nombre de photos que vous êtes censés pouvoir prendre avec votre batterie pleine. Si ce nombre a été calculé suivant la norme CIPA, cela signifie qu'il est comparable d'un appareil à l'autre car les mesures ont été faites dans les mêmes conditions.
     
  • La taille du capteur, bien que cette question est plutôt réservée aux connaisseurs. Tous les appareils grand public disposent d'un capteur APS-C. Un petit capteur permet entre autre d'avoir un boitier de taille réduite. Les appareils professionnels disposant tous d'un capteur plein format et d'une construction tropicalisée, ils sont nécessairement plus lourd et plus imposants.

 

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire cet article sur leguideduphotographe.