Choisir un objectif

S’il y a un choix qui est important pour un photographe, c’est sans aucun doute celui de l’objectif. Afin de faciliter votre choix parmi notre catalogue, voici un descriptif des points à prendre en compte :

 

La focale :

Définie en millimètre, elle est indicatrice de l’angle de vision que vous aurez dans votre viseur, et donc sur votre photo. Plus cette valeur est faible, plus l’angle de vision est large, et inversement. Sur un objectif tel que le Nikkor AF-S 24-120mm f4 par exemple, la focale varie entre 24 et 120mm.

Objectif Nikkor AF-S 24-120mm f4

 

 

Attention, si votre boitier dispose d’un capteur APS-C, c’est-à-dire tous les boitiers grand public, il faut multiplier la valeur de la focale par 1,6 pour Canon et 1,5 pour Nikon pour obtenir la véritable focale  dont vous disposez. Pour les capteurs plein format, il n’y a pas de conversion à effectuer. Concrètement une focale de 50mm sur un capteur APS-C se transforme en :

  • 50*1.6=80mm sur  boitier Canon.
  • 50*1.5=75mm sur un boitier Nikon.

 
Différence de focale sur des capteurs APS-C et FF

 A gauche, un objectif 50mm sur capteur APS-C, à droite, le même objectif sur capteur plein format.

L’ouverture :

L’ouverture définit (en grande partie) la profondeur de champ  et la quantité de lumière qui peut arriver jusqu’au capteur. Plus l’ouverture sera grande, plus il sera possible de faire des photos avec peu de lumière et ne pas utiliser de flash. Elle est définie en « 1 sur une valeur ». Puisque qu’il s’agit d’une fraction, plus la valeur est faible, plus l’ouverture est grande. On va considérer une ouverture comme grande lorsqu’elle est inférieure à 3, et très grande lorsqu’elle est inférieure à 2.

Grande ouverture à f/2.8


Sachez qu’il sera toujours possible de diminuer votre ouverture à l’aide du diaphragme présent dans l’objectif. Ainsi, un objectif qui ouvre à 2,8, pourra être réglé entre 2,8 et 16 à 22 suivant les modèles, mais ne pourra pas descendre à 1,8.

 

 

Sur les zooms, il peut y avoir 1 ou 2 valeurs d’ouverture inscrites. Sur un 18-55mm à f3,5-5,6 par exemple, cela signifie qu’à 18mm vous ouvrez à 3,5, et qu’à 55mm vous ouvrez à 5,6 ! Vous perdez donc énormément en luminosité lorsque vous zoomez à fond. Lorsqu’il n’y a qu’une seule valeur, on parle d’ouverture constante. Cela signifie que votre ouverture maximale est fixe, quel que soit la focale utilisée.

Ouverture variable

 

Zoom ou focale fixe ?

Ce choix dépend avant tout de vos besoins et de votre pratique de la photo.

Un zoom est toujours pratique. Il permet de sortir léger en prenant un transtandard passe-partout. 

La focale fixe est le meilleur moyen d’avoir une optique de très bonne qualité à grande ouverture. En effet, l’absence de zoom permet d’avoir un nombre de verres restreint, un encombrement réduit et un faible poids. L’inconvénient est qu’il vous faudra vous déplacer physiquement pour trouver les cadrages qui vous conviennent. Cela vous oblige toutefois à être plus imaginatif !

 

La stabilisation optique :

Suivant les constructeurs, elle a un nom et un sigle différent mais son but est toujours le même : compenser le tremblement du photographe pour que la photo soit nette.

 

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire cet article sur leguideduphotographe